#ExploreTerreDeJeux2024

Contenu de la page : #ExploreTerreDeJeux2024

Téléchargez les fiche d’Oise Tourisme pour plus de détails sur les parcours

Le chemin des châteaux à Cressonsacq, Pronleroy et Cernoy

JPEG - 165.3 ko
jpg - 165.3 ko

Une balade pour gonfler ses poumons d’air frais à travers la faune, la flore et l’histoire… Sur le parcours, vous croiserez un riche patrimoine classé monument historique :

  • Le Château de Pronleroy (1750)
  • L’église Saint-Fiacre de Pronleroy (XVIe)
  • La Chapelle et Château au Hameau des Trois Etots (1544)
  • Calvaire à Cressonsacq (1949)
  • L’Eglise St Martin de Cressonsacq (1459)
  • Ruines du Donjon du Château de Cressonsacq (1459)

Le saviez-vous ?
Les bois des Trois-Étôts et de Pronleroy formaient autrefois une grande et unique forêt.

Les Cavées à Wavignies

JPEG - 168 ko
jpg - 168 ko

Une balade poétique au cœur du village fleuri offrant de charmants points de vue sur la campagne environnante et la découverte de :

  • 5 calvaires (Place Komarom, au cœur de 4 arbres en bord du chemin, au bord du chemin dans les champs, à la sortie de Wavignies vers Thieux, au bord de la rue de Rocq Pasquette) et 3 autres dans, à côté et en face le cimetière
  • L’Église St Simon et St Jude (1615)
  • Les senteurs matinales des viennoiseries du boulanger.
  • Le parc Geneviève ROCHE, un joli jardin disposant d’un plan d’eau : petit havre de paix naturel incontournable au sein du village (16.000m2)

Wavignies est un village d’art et d’histoire avec ses reproduction de photos et de cartes postales sur les murs de l’ancienne sucrerie et sa fresque d’une locomotive dissimulant un transformateur électrique. Vous pourrez y croiser un ancien cimetière avec sa chapelle abandonnés à la croisée des routes D74 et D543 et vous octroyer une pause au bar tabac « St Patic » pour vous désaltérer après la ballade.

Le chemin de la vallée rouge à Saint-Martin-aux-Bois et Montiers

JPEG - 168.5 ko
jpg - 168.5 ko

Henri IV disait de l’église de Saint-Martin-aux-Bois qu’elle était la « plus belle lanterne de son royaume ». Découvrez-la, dans son terroir grâce à de larges panoramas. La traversée des plaines et des bois vous permettra peut-être de surprendre chevreuils, lapins, lièvres ou perdrix.
Vous trouverez gîte et le couvert sur le parcours.
Un Bistrot de Pays aux pieds de la majestueuse abbaye gothique vous accueille avec des petits plats aux produits bios et une large carte de vins. Astuce : Pour visiter l’Abbaye, demandez la clé au patron !
Le clos de l’Abbaye, gîte de France aux 4 épis, allie charme et histoire. Vous pourrez y loger face à l’abbaye dans un colombier du XIIe siècle avec ses niches originelles et une demeure du XVIIe siècle à la décoration "Campagne Chic".

Juin 1918 Jules Hemes à Courcelles-Épayelles, Tricot et Méry-la-Bataille

JPEG - 194.1 ko
jpg - 194.1 ko

Un circuit « chemin du souvenir » pour honorer la mémoire du Sergent Jules Heme du 359e régiment, tué dans la rue d’Enfer à Courcelles-Épayelles en Juin 1918. Cette commune a reçu la Croix de guerre 1914 -1918 et le label « village mémoire » en reconnaissance des combats menés sur son sol et de sa destruction lors de la 1re guerre mondiale.
À découvrir :

  • La Maison d’accueil du Circuit des Chars pour compléter cette ballade (visite uniquement sur demande par courriel.
  • Le château d’eau décoré de photos en hommage à 5 poilus de la grande guerre,
  • La mare aménagée de 480m2 au nord de Courcelles-Épayelles,
  • Une aire de pique-nique et une aire de camping-car aménagées.

Lors de votre passage à Tricot, vous pourrez faire une petite pause :

  • au bar de l’Union,
  • à la brasserie Caron
  • et à la boulangerie Lefrançois.

Le Sentier de la Trouée à Nourard-le-Franc

Nourard-le-Franc - Le Sentir de la Trouée
Nourard-le-Franc - Le Sentir de la Trouée
jpg - 179.3 ko

Une randonnée à travers les vastes plaines du Plateau Picard sur la voie romaine qui tire son nom d’un magnifique point de vue au lieu-dit "la Trouée de Nourard" d’où l’on peut apercevoir par très beau temps, la cathédrale de Laon situé à 100 km. Une ballade nature le long d’un espace boisé et préservé qui constitue une zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique, corridor écologique potentiel pour de nombreuses espèces végétales et animales.

À découvrir également :

  • La chapelle Saint-Vaast au sein du cimetière
  • Les deux calvaires à l’intersection de la D 94 et de la D 938 et au bord d’un chemin près des champs.

Circuit des chars de la bataille du Matz – Groupement des chars I et X à Méry-la-Bataille et Courcelles-Épayelles

JPEG - 168.7 ko
jpg - 168.7 ko

C’est entre Courcelles-Épayelles et Méry-la-Bataille que les chars français ont subi les plus grandes pertes dans la contre-offensive lancée par le général Mangin en juin 1918.

Sur votre parcours :

  • La Nécropole Militaire Française de Méry-la-Bataille (Lieu de mémoire – Distinction de la croix de guerre 14-18)
  • L’église Notre-Dame-de-Méry classée Monument Historique
  • Le château d’eau de Courcelles-Épayelles décoré de photos en hommage à 5 poilus de la grande guerre,
  • La Maison d’accueil du Circuit des Chars de Courcelles-Épayelles (visite uniquement sur demande par courriel),

Lors de votre passage à Méry-la-Bataille, labellisé village fleuri, vous pourrez faire une petite pause :

La nostalgie du passé à Gannes

JPEG - 159.2 ko
jpg - 159.2 ko

Une nouvelle version « des visiteurs » pour se promener et découvrir les anecdotes, le patrimoine et les richesses de Gannes ou plutôt de « Galneae » !
 
Ce circuit vous fera découvrir chaque époque de l’histoire de Gannes. Un livret réalisé par le comité des Fêtes de Gannes en 1998 disponible sur le site officiel de la commune : Cliquer ici , il est une ressource indéniable pour vous éclairer tout au long de ce périple.
 

  •  L’Eglise Saint Denis avec son cadran solaire
  •  La chapelle Notre Dame de Bon Secours
  •  Les cheminée de la briqueterie 
  •  Gare avec un panneau sur l’histoire des tirailleurs sénégalais
  •  L’emplacement d’un crash bombardier dans le vieux chemin d’amiens, aujourd’hui nommé le « chemin de l’épinette ».
  •  Anciennes carrières de grés 
  •  Bois des Bruyères où des obus avaient été stockés
  •  Château qui a accueilli les otages d’Amiens
  •  La sablière et ancien moulin de Blin 
  •  Ancienne Râperie de Betteraves
  •  Vestiges du dernier des 4 moulins de Gannes devant la salle des fêtes.   Petit jeu de piste : Quatre calvaires se situe sur votre chemin … les trouverez-vous ? N’hésitez pas à photographier et partager …

Les 3 clochers à La Neuville-Roy

JPEG - 158.2 ko
jpg - 158.2 ko

Découverte du village de La Neuville Roy avec des vues imprenables sur les clochers de Cressonsacq, Pronleroy et celui du Hameau de Beaupuits.
 
Sur votre parcours :

  •  L’Eglise St Médard classée Monument historique qui fut incendiée en 1649 et restaurée.
  •  La Chapelle Ste madeleine du 18e siècle (au sein du cimetière)
  •  Le moulin à boue
  •  Les ruines et site du château fort où il reste les vestiges du donjon   Sur votre passage à La Neuville Roy, vous pourrez faire une petite pause :
  •  Manger une petite viennoiserie à la Boulangerie - Pâtisserie
  •  Se restaurer ou boire un petit verre au Café d’lys
  •  Si vous passez les jeudis matins vous pourrez faire une halte sur le marché du terroir.
  •  Et pour les visiteurs de l’extérieur : un doux séjour dans ce gite aux 3 épis joliment décoré « Les hauts de campagne ».

Balade "Villages labellisés Croix de Guerre à Le Frestoy-Vaux

JPEG - 160.5 ko
jpg - 160.5 ko

Pendant la guerre 14-18 : L’ensemble du village a été détruit lors de la première guerre, la reconstruction de l’ensemble Mairie/Eglise/Ecole a été inauguré en 1926

Sur votre parcours, vous allez découvrir :

  •  La mairie de le Frestoy Vaux avec son cadran solaire
  •  L’église St Léger de Le Frestoy Vaux
  •  Le Hameau de Vaux
  •  Une casemate (non datée)
  •  La mare de Le Ployron
  •  Eglise st Eloi de Le Ployron
  •  La plaque en mémoire des 20 aviateurs américains « tombés » au Ployron …

Voici leur histoire vraie ici http://asaapicardie3945.fr/index.ph...

Pour infos : tous les samedis entre 15h30 et 16h30, vous pouvez vous rendre devant la salle des fête Marcel Dassault

Le Val D’Arré à Saint Just en Chaussée

JPEG - 181.2 ko
jpg - 181.2 ko

Au sud du Plateau picard, découvrez à travers plaines et bois, le long de l’Arré, les chemins qui relient les villages de Saint Just-En-Chaussée-Valescourt et St Rémy En l’Eau.

(Parcours parrainé par France Randos – Parcours)

Sur votre parcours, vous allez découvrir :

  •  L’Hôtel de ville de Saint Just En Chaussée et le monument des deux frères Hauy,
  •  l’Église Saint-Just, rue de Beauvais (XIXe) de style néogothique,
  •  l’hommage écrit sur le mur de Pierre d’une des maisons de la rue des vignes pour les 30 ans des ateliers d’aveugles.
  •  Le village fleurie de St Rémy En L’Eau, avec son église et ses châteaux : celui du XVIII e siècle bâti en brique et en pierre avec une chapelle adjacente
  •  Le château dit de « Jeanne d’Arc » du XVe siècle, quand il est regardé du bord de l’Arré avec les branchages, il ressemble à celui de la belle au bois Dormant
  •  Le village paisible de Valescourt avec son aire de pique-nique sur les bords de l’Arré, ses deux calvaires l’un près du terrain de tennis et l’autre rue de St Just.

L’Arré naît sur le plateau picard, où se situe l’essentiel de son bassin, à l’ouest de la ville de Saint-Just-en-Chaussée. Elle traverse ensuite la commune de Valescourt et le village de Saint-Rémy-en-l’Eau. La rivière de l’Arré descend du nord au sud en sortant du canton de Saint-Just-en-Chaussée (entrant dans le canton de Clermont). Elle passe au hameau du Metz, au bas d’Avrechy, à l’est de Bizancourt, entre les deux sections du village d’Airion, puis à Crécy. Elle forme ensuite la limite entre Fitz-James et le territoire d’Agnetz, et se réunit à la Brèche dans les prés Le Comte, à l’est de Ramécourt, à son entrée dans la commune de Clermont. La longueur de son cours d’eau est de 15,7 km.

Il paraît qu’en des temps reculés, l’Arré sortait de terre entre Plainval et le Fossé Thibault sous le bois Conatte, c’est-à-dire 3 600 mètres environ au-dessus de sa source actuelle. Des fossés existent encore depuis le château de Plainval jusqu’au pont de la route de Montdidier à Saint-Just-en-Chaussée. Cette rivière naît près de plusieurs sources dans l’enclos de l’ancienne abbaye de Saint-Just près de la Fontaine Syrique, desséchée depuis 1718.

Balade "Les buttes" à Coivrel

Parrainée par Les marcheurs St Justois

JPEG - 157.1 ko
jpg - 157.1 ko

« La Butte de Coivrel » est un endroit protégé dans le cadre d’une Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique Floristique et Faunistique.
Son origine est lié aux vestiges d’un fortin gallo-romain « le Castelet » dont il ne reste qu’une butte de terre au Nord du village.
Autour d’un étang, se retrouve différents animaux de lieux humides grenouilles, libellules, … avec une petite pause déjeuner au sein de l’aire de pique-nique aménagée !
Pour en savoir plus sur les espèces à découvrir cliquer : ZNIEFF – 220013823

À découvrir sur votre chemin : La commune de Coivrel possède 6 calvaires et 2 croix … les trouverez-vous ?
Certains se trouvent peut-être sur votre chemin ou à proximité…
Pour accéder à leurs emplacements, aux photos et à leurs histoires : cliquer ici

Balade "Le tour d’Argenlieu" à Avrechy

Balade parrainée par l’ASL d’Avrechy

JPEG - 164.5 ko
jpg - 164.5 ko

Argenlieu « Hargentu en 1197 » est un des 5 Hameaux d’Avrechy, cette petite balade vous permettra de le découvrir à travers les rues fleuries et les chemins de plaine.
C’est sur les hauteurs des plaines que des points de vue magnifiques permettent de voir l’ensemble du village.
Profiter de cette balade, de l’air pur de la campagne également en allant dans le parc près de la salle des fêtes pour pique-niquer à l’ancienne « nappe au sol »,
à proximité des plantations florales, des arbres colorés au bord du bruit reposant de l’Arré en éveil .

Sur votre parcours ou à proximité, vous allez découvrir :
-* L’Eglise St Lucien classée Monument historique, avec le tombeau de l’Amiral Thierry d’Argenlieu,

  • Le cimetière avec son jardin du souvenir, son calvaire et ses stèles honorifiques,
  • La Mairie en briques rouges avec en face des créations florales et décoratives,
  • La ferme du parc d’Argenlieu avec ses piliers d’origine de chaque côté du portail d’entrée,
  • L’allée d’arbres sous forme de tunnel qui mène au parc du château d’Argenlieu,
  • L’ancien puit,
  • Les pavillons d’entrée de l’ancien château d’Argenlieu qui a été démoli sous la révolution, et où subsiste deux ailes habitables en bon état,
  • Les commerces sur l’avenue Thierry d’Argenlieu,

Pour en savoir plus sur l’histoire d’Avrechy et ses hameaux : « Si Avrechy m’était conté ! »

Balade "La Borde" à Sains Morainvillers

Balade parrainée par les marcheurs St Justois

JPEG - 168.6 ko
jpg - 168.6 ko

Une balade avec la découverte du village en faisant le tour de ville de Sains Morainvillers, un bol d’air à travers plaines, champs et bois vers les hameaux de « Morainvillers » et de « La Borde ».

Sur votre parcours ou à proximité, vous allez découvrir :

  • Le château de La Borde ,
  • Une statue de Diane Chasseresse,
  • Une plaque historique en hommage à Jacques et Colette De Baynast,
  • L’Eglise Saint Brice,
  • Une croix de chemin à proximité de l’Eglise,
  • Une chapelle au sud-ouest du village.

Le Château de La Borde était un au haut-lieu de la Résistance. Au mépris des risques encourus par la famille de Baynast, plus d’une douzaine d’aviateurs alliés ainsi que de nombreux résistants, trouvèrent refuge au château en 1943 et 1944 malgré l’omniprésence de l’occupant.
Le 27 mai 1944, l’aviateur américain Lt Warren A.Thompson avait atterri dans une plaine toute proche de Sains Morainvillers et avait vu avec effroi son avion tomber au cœur du village.
Il avait séjourné environ six semaines au château de La Borde en 1944 caché par Jacques et Colette de Baynast, ne sortant de la chambre que la nuit tombée.
Le 9 novembre 2012, le Lt Warren A.Thompson revient et se souvient 68 ans après… Vidéo

Randonnée Circuit des chars : l’AS 15

(Parcours parrainé par la Maison des Chars de Courcelles-Épayelles – Oise Tourisme)

JPEG - 170.3 ko
jpg - 170.3 ko

L’association « Juin 18, mémoire des chars » localisé au sein de propose un circuit historique pour honorer la mémoire de l’AS15, une composante du groupement III de chars Schneider.
Les villages de St Martin Aux Bois, Léglantiers et Montiers comme d’autres villages du territoire ont été fort marqués par les guerres.

Sur votre parcours, découvrir le village de Léglantiers

  • La mairie
  • L’église Saint-Éloi avec son Cœur et son Clocher renaissance classés (XVIe), Près de la pendule XIXe, il y a des traces d’une plus ancienne pendule gravé dans la pierre ;
  • La chapelle St Sauveur située au cimetière avec ses fenêtres du XIIIe. Elle était la 1re église paroissiale du village

Deux événements marquants :

Les tourments de l’Eglise St Eloi

En 2001, l’Eglise a été fermée liée à l’affaissement de la voûte, de l’édifice et de chutes de Pierres. En 2010, un projet de restauration commence, lors des travaux en avril 2010, celle-ci est victime d’un incendie dévastatrice et accidentelle. Les soudures réalisées au niveau des chêneaux auraient provoqué une consumation lente de la boiserie. La toiture de la NEF est partie en fumée. Fin 2012, les travaux débutent à l’intérieur de l’Eglise, et là : une découverte archéologique celle d’un crâne et de quelques ossements humains. Cette trouvaille a quelques peu prolongé les délais de réouverture de l’Eglise …

Qu’est-il arrivé au B-26 « Marauder » ?

. Dans la matinée du 10 mai 1944, après avoir été touché par la Flak, le B-26 “Marauder” # 42-96058 du 394th Bomb Group de la 9th Air Force américaine s’écrasait sur le territoire de la commune de Léglantiers après une mission de bombardement sur les installations ferroviaires de Creil, cible hautement stratégique pour les Alliés à quelques mois du Débarquement tant espéré.

Les six membres de l’équipage parvinrent à se parachuter. Trois furent fait prisonniers peu après leur atterrissage. Les trois autres, le S/Sgt Louis I. Watts, le Sgt William L. Edge et le Pvt Joseph J. Houlihan bénéficièrent d’une aide spontanée de la part de la population du Plateau Picard. Pour en savoir plus : ici

La Maison des Chars est installée dans l’ancienne école de Courcelles-Épayelles. Elle offre aux passionnés d’Histoire, des cartes avec le tracé des offensives, des objets trouvés sur le champ de bataille et autres éléments relatant la vie des soldats. Elle propose régulièrement des événements valorisant le tourisme de mémoire (expositions, randonnées sur la thématique du souvenir, journées du patrimoine…), accueillant fréquemment des groupes scolaires et des randonneurs.

Balade "Le Tortillard" à Le Mesnil-sur-Bulles

JPEG - 162.9 ko
jpg - 162.9 ko

Cette balade contourne la moitié du village sur le GR124 qui correspond à l’ancienne voie romaine. Tout au long du chemin, et surtout sur les hauteurs des plaines, plusieurs point de vue sont remarquables.

Sur votre parcours ou à proximité, vous allez découvrir :

  • L’église St Sébastien, reconstruite en 1831, avec des Pierres de l’ancienne Abbaye de St Just En Chaussée,
  • Derrière l’Eglise, une place joliment agencé et fleurie,
  • Dans la ruelle derrière la place un des 3 calvaires du village,
  • Proche de l’Eglise dans la rue de Picardie, un ancien puit,
  • A proximité également le monument aux mort avec une statue de soldat.

En arrivant sur Bulles, visu sur le calvaire de la Croix St Lâdre (St Patron des Lépreux) située en face du cimetière, il marque l’emplacement de l’ancienne chapelle et d’une léproserie (également appelée ladrerie ou maladrerie), lieu d’isolement et de prise en charge des maladies et de la Lèpre (encore présentes en 1760).
Bulles a connu les civilisations gallo-romaines et mérovingiennes, sa charte communale date de 1181 …
Pour en savoir plus sur le village de Bulles : Cliquer ici et sur son histoire : Cliquer ici

Randonnée "les Ducs d’Halluin" à Ravenel

JPEG - 174.9 ko
jpg - 174.9 ko

Une randonnée pour découvrir les richesses architecturales de Ravenel, Maignelay Montigny et de St Martin Aux Bois, avec pour les marcheurs la côte 120 avec une vue panoramique imprenable. Des panneaux signalétiques avec le blason des ducs d’Halluin guideront votre parcours.

Sur votre parcours ou à proximité, vous allez découvrir :

À Ravenel :

  • L’église Notre Dame classée Monument historique en 1922, avec à proximité le seul calvaire en Pierre (datant de 1923) qui tenait lieu de prière au carrefour de routes,
  • A savoir que 4 autres Calvaires en fer forgé parsèment le village,
  • Le château et son parc qui accueille des manifestations,
  • Une petite pause au boulanger et au café
  • Pour en savoir plus sur l’histoire du village et de l’Eglise : http://ravenel.info/

À Maignelay Montigny :

  • L’Eglise Sainte Marie Madeleine et la Chapelle du même nom,
  • L’Eglise Saint Martin à Montigny
  • Son château et les vestiges du rempart médiéval et douves

Et à Saint-Martin-aux-Bois, l’abbaye majestueuse, dont Henri IV disait qu’elle était la plus belle lanterne de son royaume. Son site internet vous éclairera davantage.

Les Halluins, seigneurs, marquis de Maignelay, puis ducs et Pairs de France de 1498 à 1743 ont fait bâtir les églises de Maignelay Montigny, de Ravenel. Tous les villages et les terres alentours ont dépendu du duché d’Halluin pendant plus de 250 ans. « Montigny, Le Frétoy, Le Tronquois, Vaux, Tricot, Coivrel, Royaucourt, Domélien, Mongerin, Godenvillers, Le Plessier sur Fournival, Domfront, … »
Extrait de l’article de la S Historique de Maignelay et Alentours :
les 3 plus grandes familles …

Balade "Les 4 fermes en escargot" à Plainval

JPEG - 166.1 ko
jpg - 166.1 ko

Cette balade permet de découvrir l’importante étendue du village de Plainval.
Comme le schéma du plan l’indique, ce parcours en escargot part du centre du village puis s’étend progressivement en passant par 4 fermes situées dans chacun des lieux dits du village.

Départ et Arrivée : parking place de l’Eglise St Nicolas à Plainval

Sur votre parcours :

  • Son Eglise St Nicolas, restaurée en 2012, édifice principalement en pierres, le clocher construit en pierre également date de 1730 à proximité le monument au mort avec une plaque en hommage à 15 soldats anonymes, tués par le bombardement aérien du 20 mai 1918.
  • La mairie, les maisons de pays,
  • Le Château avec son pigeonnier octogonal datant de 1709,. Il existe un autre Pigeonnier se situant à l’est du Château dans une résidence de la rue Rinquet qui possède 4 murs faisant environ chacun 3m de large sur une hauteur d’environ 7 à 8 m. Sur le mur dirigé au nord, se trouve une pompe ; bâti en même temps que les autres bâtiments de la résidence en 1830. Autrefois la maison, étant une faisanderie, ravitaillait le château en porcs, faisans, lapins et autres animaux dont les pigeons qui nichaient. Ceux-ci étaient parfois voyageurs ou postiers. Aujourd’hui ce sont des oiseaux qui animent le pigeonnier.
  • Le cimetière avec sa partie ancienne, son calvaire et sa chapelle
  • La stèle commémorative aux tirailleurs sénégalais
  • Les fermes du Val, de Lèvremont, de La Fosse Thibault et de Trémonvilliers avec du petit patrimoine tel que les porches, l’ancien puit, les pigeonniers, l’ancienne borne, les calvaires …

Pour en savoir

Randonnée Cyclotouristique "Entre Ciel et Plaines" à Saint-Just-En-Chaussée

(Fédération du Cylotourisme)

JPEG - 205.4 ko
jpg - 205.4 ko

Entre plateau picard, aux douces ondulations, et un ciel moutonnent parfois allégrement les nuages, la région est propice à l’agriculture : céréales (blé tendre, orge, mais, escourgeon), Oléagineux et Protéagineux (Colza, féveroles, soja, poix, seigle), Betteraves industrielles, Pommes de terres, Légumes frais (haricots à cosse, oignons, échalotte, endives, épinard, cresson), la production de fruits rouges (fraises, cassis, myrtilles, framboises et groseilles). Acheter local sur le plateau picard est un phénomène en pleine extension par les marchés du terroir, la vente directe du producteur au consommateur et la vente indirecte avec un seul intermédiaire.
Où acheter local sur notre territoire

C’est à la découverte de cet espace aux villages souvent dotés de belles églises que ce circuit vous convie.

  • L’église de St Just En Chaussée dédié à Notre-Dame (construction due à l’Abbé Alexandre Pihan)
  • L’église de Lieuvillers dédié à St Hilaire de style néogothique, elle date du xixe siècle (construction due à l’architecte Delforterie)
  • L’église Saint-Brice de Sains Morainvillers : à l’intérieur se trouve un retable à colonnes torses de feuillages datant de 1670 ainsi qu’un christ en bois.

Sur votre passage, une petite halte à Lieuvillers avec un patrimoine très diversifié :

  • Au carrefour des routes départementales D101 et D571, une stèle a été érigée en hommage aux parachutistes du 30 août 1944
  • Ce village a fait partie des villages fleuries depuis 1968, trois fleurs attribuées en 2007 par le Conseil des Villes et villages fleuris de France au Concours des villes et villages fleuris. Ce village aux diverses couleurs poursuit sa floraison et invente ses parterres avec beaucoup d’originalité mariant fruits et légumes.
  • Au-delà de la place de l’église : un Arboretum contenant plus de 120 espèces d’arbres, constitue le principal espace vert du village (création en 1994). Il est doté d’un espace de pique-nique avec table et banc.
  • En petit patrimoine : Cinq anciens puits sont dispersés dans le village et Un calvaire rue du 34e bataillon de chars, sur lequel est noté « Lieuvillers 1953 »
  • Lieuvillers possédait de nombreux souterrains dont plusieurs ont été mis au jour lors de travaux d’adduction d’eau. Ils seraient reliés au village voisin de Pronleroy et il est fort probable que les habitants y descendaient lors d’éventuelles menaces. La ferme placée à côté de l’église était un ancien manoir (château seigneurial en brique et pierres), qui appartenait au seigneur de Vignecourt, et auquel a été ajouté au 16e siècle un autre bâtiment. Ce château était doté d’un pont levis et de fosses (Louis Graves 1827 – 1855)

En cas de besoin, une épicerie, bar, tabac et presse est situé rue du 34e bataillon de et ouverte les lundis et du mercredis au samedis de 8h30 à 14h et de 16h30 à 19h30 ainsi que le dimanche de 10h à 13h.

Balade pédestre "Chemins des bois et Vallée" au Plessier-sur-Saint -Just

(Parrainée par les Marcheurs St Justois)

JPEG - 167.8 ko
jpg - 167.8 ko

Cette balade amène à découvrir le cœur du village du Plessier Sur St Just, son patrimoine, son histoire et l’espace naturelle qui l’entoure à travers des chemins de bois et vallée.

Ce sont dans les rues de Compiègne et du moulin que subsistent les symboles du passé :

  • Le château du Plessier construit au 15e siècle n’existe plus, mais les deux portails de ferme tout à fait exceptionnels et uniques dans la région laissent à penser, que ce château devait être somptueux.
  • Un des deux portails se trouvent dans la rue de Compiègne et date du 17e siècle, le 2e se trouve au 25 rue du Moulin,
    — * Un pigeonnier à l’intérieur d’une propriété privée datant de 1872, construit en briques, de forme carrées, le toit est en tuile : composé d’une partie haute réservée aux pigeons avec des ouvertures pour leurs permettre d’entrée et de sortir, et d’une partie basse pour abriter poules et lapins, à l’intérieur se trouve un axe vertical et plusieurs barres pour visiter les nids. Ce pigeonnier abritait environ 30 pigeons.
  • Des plaques à cocher qui datent du 19e, ce sont les ancêtres de nos panneaux directionnels,
  • L’église Saint-Étienne avec en face le bâtiment de la mairie,
  • Les 5 calvaires du village à l’entrée du Plessier face au carrefour, à la sortie du village en direction de Compiègne, dans le cimetière, au croisement des rues du Muguet et du Moulin et la D58 à gauche au bout de la grande Rue.

À l’époque féodale, le Plessier n’était qu’une dépendance de Saint-Just. Après avoir subi l’invasion des Normands et s’être réfugiés en forêt, les habitants ont construit des fortifications pour se protéger. Il porta le nom de Plessis associé au village fortifié. En 1300, il se détache de Saint-Just et devient fief indépendant.

Découvrir Claude-Just-Alexandre Legrand, né au Plessier-sur-Saint-Just en 1762]

Randonnée "Capitaine Balland" à La Neuville-Roy

JPEG - 174.2 ko
jpg - 174.2 ko

C’est entre La Neuville-Roy et Pronleroy, à travers chemin bordé d’arbres et champs, … sur l’ancienne ligne de chemin de fer que cette balade vous conduira.

Le Capitaine Balland était le commandant du groupe 35 qui fait partie du groupement XI de chars Saint Chamond. Le groupe 35 arrive à Moyenneville le 5 mai 1918. Il reste danx ce village jusqu’au 4 juin 1918 où il part à Ereuse près de Bailleul le soc. Six jours plus tard, les appareils arrivent dans la vallée de l’Aronde entre Montiers et Wacquemoulin. Le 11 juin 1918, les engins passent sous le pont de chemin de fer à Wacquemoulin et attaquent les allemands au nord de Gournay-sur-Aronde. Un seul char est détruit lorsqu’il se dirige vers St Maur. Le capitaine Balland ramène la plupart de ses appareils en fin de journée. Il est à noter, toutefois que de nombreuses pannes ont émaillé le parcours de l’unité, puisque cinq chars ont été immobilisés. Un parcours de 720 km !
Extraits du livret réalisé par Bruno Jurkiewicz « Circuit des Chars de la Bataille du Matz ». Grâce à 8 itinéraires qui le composent, découvrez le parcours des chars d’assaut français les 11, 12 et 13 juin 1918, qui peuvent se faire à pieds ». Il est disponible auprès du musée des chars de Courcelles Epayelles pour 5€.

Balade pédestre "Les Scies Bois"

JPEG - 166 ko
jpg - 166 ko

Cette balade passe et contourne le village de Catillon Fumechon et permet de découvrir de près ou de loin les différents bois qui l’entourent.

Sur votre parcours ou à proximité, vous allez découvrir :

  • L’église St Nicolas (XVI ème siècle) avec ses 2 cloches : Mais comment s’appellent-elles ? et Pourquoi un prénom ?
  • La mare
  • Les anciens puits
  • Les calvaires

Histoire du villagei

Méry La Bataille : Circuit des chars de la Bataille du Matz – Groupements XI e XII

 Méry La Bataille : Circuit des chars de la Bataille du Matz – Groupements XI e XII
Méry La Bataille : Circuit des chars de la Bataille du Matz – Groupements XI e XII
jpg - 172 ko

Si vous aimez l’histoire et la randonnée ce parcours est fait pour vous ! Au sud de Méry-la-Bataille, vallons, bosquets et haies de la vallée du Matz, ont favorisé l’avancée des chars destinés à stopper l’offensive allemande en direction de Compiègne. Des témoignages des combats ayant fait rage du 9 au 13 juin 1918 sont encore visibles.

Pour en savoir plus : Maison des chars à Courcelles-Épayelles

Ravenel - la Ravenelle

JPEG - 153.1 ko
jpg - 153.1 ko

Cette randonnée porte le nom La Ravenelle, également appelé Radis ravenelle ou Radis sauvage (Raphanus raphanistrum). Un circuit long d’environ 6 km orientera votre regard sur le village d’un œil nouveau.

Ce radis sauvage pousse comme une annuelle ou une bisannuelle avec d’attrayantes fleurs à quatre pétales de 15–20 mm de diamètre et de couleur variable, généralement du blanc au violet en passant par l’orange et le jaune, souvent avec un ombrage de couleur sur un seul pétale. Il est résistant au gel qui ne fait qu’interrompre temporairement la floraison. Il fleurit du début du printemps à la fin de l’été. Il dispose d’un unique pivot qui est similaire à celui du radis cultivé mais moins large.

La plante adulte mesure 30 à 60 cm.

Téléchargements

Ravenel - La Ravenelle octobre 2021 PDF - 159.8 ko
Télécharger
Méry-la-Bataille : Circuit des chars de la Bataille du Matz – Groupements XI et XII septembre 2021 PDF - 419.9 ko
Télécharger
Catillon Fumechon - Les Scies Bois juillet 2021 Word - 1.9 Mo
Télécharger
La Neuville Roy - Capitaine Balland juillet 2021 Word - 1.4 Mo
Télécharger
Le Plessier sur St Just - Chemin des bois et Vallée juin 2021 Word - 1.2 Mo
Télécharger
St Just en Chaussée - Entre Ciel et Plaines juin 2021 PDF - 290.2 ko
Télécharger
Ravenel - Les ducs d’Halluin juin 2021 PDF - 656.6 ko
Télécharger
Le Mesnil sur Bulles - Le Tortillard mai 2021 PDF - 500.5 ko
Télécharger
Saint-Martin-aux-Bois - Circuit des chars : l’AS 15 mai 2021 PDF - 2.3 Mo
Télécharger
Sains Morainvillers - La borde avril 2021 PDF - 366.6 ko
Télécharger
Avrechy - Le tour du hameau d’Argenlieu avril 2021 PDF - 868.8 ko
Télécharger
Coivrel - Les buttes pédestre avril 2021 PDF - 331 ko
Télécharger
Saint-Just en Chaussée - Le Val d’Arré avril 2021 PDF - 218.3 ko
Télécharger
Frestoy Vaux – Villages croix de Guerre avril 2021 PDF - 182.6 ko
Télécharger
La Neuville-Roy - Les 3 clochers avril 2021 PDF - 335.5 ko
Télécharger
Gannes - La Nostalgie du passé avril 2021 PDF - 156.6 ko
Télécharger
Méry-la-Bataille - Groupement des chars I et X (Oise Tourisme) février 2021 PDF - 257.4 ko
Télécharger
Courcelles-Épayelles - Juin 1918 Jules Hemes (Oise Tourisme) février 2021 PDF - 381.4 ko
Télécharger
Saint-Martin-aux-bois - Le chemin de la vallée rouge (Oise Tourisme) février 2021 PDF - 259.9 ko
Télécharger
Wavignies - Les Cavées (Oise Tourisme) février 2021 PDF - 158.8 ko
Télécharger
Cressonsaq - Le chemin des châteaux (Oise Tourisme) février 2021 PDF - 255.6 ko
Télécharger